Nos Prestations

Pédiatrie

Information

« Le sourire d’un enfant en consultation me rappelle pourquoi j’ai choisi ce métier »

Ma plus grande expérience avec les enfants a commencé à l’Hôpital Necker à Paris. Quand un enfant vient me voir, la priorité est qu’il me quitte en étant rassuré, sans être inquiet mais surtout sans l’impression d’avoir fait une bêtise ou d’être puni.

Malheureusement les enfants sont souvent stressés à l’idée de me rencontrer mais ressort détendu. Il est très courant que l’on plaisante beaucoup pendant la séance.

La première consultation est d’évaluer l’alimentation de l’enfant dans son environnement (famille, école…). Les objectifs fixés seront accessibles et réalisables pour l’enfant et sa famille. Il ne faut pas créer de stress. Il ne s’agit jamais de faire un régime chez les enfants! Ce terme est à proscrire. Une réorganisation de l’alimentation chez l’enfant n’est en rien un régime pour maigrir. Ce n’est pas le gâteau du dimanche midi ou le goûter chez les petits copains qui doivent être abandonnés. Il s’agit de reconstruire la structure alimentaire de la semaine à la maison et seulement un peu à l’école pour éviter que l’enfant se sente mis de côté.

Dans le cadre d’un contrôle du poids, le premier but, est que l’enfant ne soit pas frustré par des modifications trop rapides ou trop brutales. Le but est de modifier progressivement l’environnement alimentaire. Je ne fais jamais de régime restrictif en pédiatrie, c’est l’échec assuré. L’enfant ne sera plus épanoui et risque de développer un comportement alimentaire excessif.

C’est tout ce que je veux éviter pour le bien être comme la réussite de l’enfant. Je travaille également avec les parents pour apprendre à gérer ou à éviter un conflit au sujet de l’alimentation. Une relation conflictuelle rend les parents et l’enfant malheureux et entaîne un échec du rétablissement de l’équilibre alimentaire.

Avec chaque enfant, la priorité n’est pas de maigrir, mais d’arrêter de prendre du poids. La croissance permet alors de corriger la progression du rapport poids / taille. Si l’enfant perd quelques centaines de grammes ou quelques kilos, c’est que le corps décide de déstocker un léger surplus de masse. Il ne s’agit en aucun d’un régime, mais seulement de la réponse du corps qui a alors envie de maigrir naturellement et en douceur.

Je ne retire aucun aliment des aliments de l’enfant, sauf sur demande médicale écrite, précise et présentée en consultation. Je ne fais pas de régime d’exclusion en supprimant des aliments sur demande des parents, sans tests précis et présentés. On considère cette perte de poids comme un effet secondaire du rétablissement progressif de l’équilibre alimentaire. Ce n’est pas dangereux et il faut le prendre plutôt comme un petit bonus.

Lors des consultations de suivi, nous réévaluons le programme alimentaire avec l’enfant et les parents, pour surmonter les difficultés rencontrées, pour continuer de progresser dans ses connaissances, son application et son implication. l’encouragement permanent reste ma priorité.

Côté technique, l’enfant mangera à sa faim, sans se priver. C’est le choix des aliments qui sera déterminant pour la satiété mais surtout pour répondre aux besoins de son organisme et donner au corps tout ce dont il a besoin pour une bonne croissance.

Etre nutritionniste en pédiatrie, ce n’est pas une obligation: c’est un choix, une passion!

Des résultats efficaces
et durables